Projet 52²

[26] Anna – Panne sèche

Cette semaine, on s’impose comme thème « panne d’essence ».

Bon, c’est pas tout ça, mais je vais aller faire le plein de ma voiture… On ne sait jamais ! 🙂

brain-out-of-order-sign

 

Au plus profond de la forêt, un bruit de moteur trouble le calme des habitants des sous-bois. Le véhicule toussote, son rythme ralentit et finit par se taire. Les oiseaux reprennent leurs pépiements.

Un bruit de porte qui claque.

Un juron sonore.

Une envolée de volatiles effrayés par ces sons qui n’ont rien de mélodieux.

– Merde ! Et forcément, j’ai pas de réseau, éructe Kevin en rangeant dans la poche arrière de son jean son smartphone dernier cri.

Il fait le tour de sa voiture. Ouvre le coffre. Le referme. Ouvre le capot. Le referme. Il s’énerve, crie de rage et ressort son portable toutes les deux minutes, espérant une connexion réseau inespérée mais impossible. Dans la cuvette où il est tombé en panne d’essence, aucune onde ne passe. Un lieu préservé pour les animaux, un cauchemar pour un citadin plus habitué aux gratte-ciels qu’aux frondaisons.

Kevin sait qu’il ne peut pas rester ici, seul. La route est déserte et vu le lieu, peu de chance de croiser âme qui vive. Pourtant, il ne parvient pas à quitter l’illusoire sécurité de son véhicule.

Tout ce qu’il arrive à faire, c’est de klaxonner autant qu’il peut.

Deux heures ont passé et il en est au même point, mis à part quelques petits détails : la batterie de sa voiture est presque à plat, celle de son portable l’est complètement. Le soleil décline… (le tableau pourrait être complet si le citadin s’offrait une extinction de voix, mais la narratrice n’est pas aussi sadique !)

Kevin n’en finit pas de crier et de hurler. Il commence à s’en prendre à la flore autour de sa voiture. La quiétude de la faune locale n’en finit plus d’être troublée. Certaines des créatures commencent à se regrouper dans les buissons aux alentours. Elles doivent trouver une solution, ce fauteur de trouble les empêche d’aller dormir en paix.

Et c’est dans un élan d’agressivité contrôlée que l’ours mal léché se précipite. Il sort en grondant de sa caverne. Il court sur ses lourdes pattes jusque sur la route, le bruit est assourdissant. Kevin en a le souffle coupé. Il est tétanisé.

L’ours se redresse sur ses pattes arrières, il est face à l’homme qui sent ses derniers instants arriver. Une perle de sueur goutte de son front. Ildéglutit avec difficulté. Kevin ne veut pas mourir ici.

L’ours n’est plus qu’à un mètre, il fait un pas, se penche jusqu’à ce que son museau frôle le nez du bipède.

Il lui susurre alors :

– Prends ce bidon d’essence et casse-toi, tu nous empêches de vivre.

Il dépose aux pieds de l’homme livide un récipient et fait demi-tour. Il retourne sa tête massive vers l’humain, le fixe un instant et rentre dans sa caverne.

Kevin ne racontera jamais cette singulière rencontre. Quelques semaines plus tard, il rentrera dans les ordres et se fera rebaptiser petit Jean, officiellement en hommage au compagnon de Robin des Bois, un dessin animé qui l’avait suivi toute son enfance…  Mais vous chers lecteurs, vous connaissez désormais la vérité.

Publicités

À propos de Anna Sam

maman, blogueuse, auteur et un peu plus aussi ;) vous pouvez me lire sur : www.bdencre.com projet52aucarre.wordpress.com et mon premier blog (qui n'est plus actif) : caissierenofutur.over-blog.com

2 commentaires sur “[26] Anna – Panne sèche

  1. GARREAU
    29 juin 2015

    Ah ! Très drôle ! Quelle chute épatante !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 29 juin 2015 par dans Anna Sam, Fantastique, Humour, et est taguée , .
%d blogueurs aiment cette page :