Projet 52²

[24] Anna – Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se casse…

Cette semaine, c’est osé… Prendre la suite de Victor Hugo et raconter ce qui se passe après « Je mis un bonnet rouge au vieux dictionnaire »

Sabine ne nous a pas ménagé ! Bref… Voilà ma suite. Bonne lecture !

Victor_Hugo_001

Je mis un bonnet rouge au vieux dictionnaire. il était devenu si frileux lorsqu’il entendait la nouvelle génération s’exprimer dans un langage assez peu académique qu’il fallait absolument que je le préserve encore un peu avant qu’il ne tombât en miettes.

D’un salut parcheminé, il me remercia. Et s’en retourna une fois encore dans la contemplation immobile de la danse des lettres alphabétiques. Il restait ainsi des heures à admirer les polices d’écritures si élégantes dans leur forme italique, lorsque le gras mettait en valeur leur force et leur courage.

Il aimait particulièrement les termes alambiqués aux définitions si compliquées. Ha, que ne donnerait-il pas pour retrouver le panache d’un protozoaire suivi d’un cucurbitaceae. Ces sons résonnaient autant qu’ils raisonnaient.

Ainsi vivait mon dictionnaire, dans ses définitions qui avaient traversé les siècles, abreuvant de savoir qui était assoiffé de connaissance ou simplement curieux de comprendre un terme entendu la veille.

Lorsqu’il avait passé assez de temps à se lire, à caresser du bout de ses doigts les définitions qu’il affectionnait le plus, il aimait prendre le temps de tourner les pages les unes après les autres. C’était là un instant charnel. Sensuel. Les feuilles glissaient l’une derrière l’autre, chaque feuille s’effleurant avant de se coucher pour se laisser submerger par la suivante.

Les journées s’écoulaient ainsi. Ce pauvre dictionnaire qui se croyait éternel autant qu’immuable dut pourtant apprendre à son tour. S’adapter et évoluer. Voilà qui n’était pas à son programme originel. Pourtant… l’Académie imposa ces changements.

Les premiers temps, ce cher dictionnaire accepta, même avec un plaisir non feint l’entrée de nouveaux termes. C’était exaltant de s’enrichir. Il aimait tellement apprendre. C’était même sa seule raison d’être. Mais insidieusement, un drame se frayait un chemin dans cette révolution.

Et cela commença avec des termes devenus inusités qui disparurent. Oh, qui se soucierait de ne plus connaître la définition du mireur ou d’une accortise. Qui voudrait encore savoir ce qu’est un boquillon ou de ne pas se tromper dans l’orthographe de persévéramment ? personne… Sauf lui, ce dictionnaire.

Le pire restait encore à venir.

Tristement, il tourna les pages jusqu’à découvrir l’arrogant selfie, l’impensable hipster ou cette monstrueuse fracturation. Certes, le dictionnaire surmontait tout cela, même avec peine il survivrait.

Mais il y eut un mot de trop. Un qui n’aurait jamais dû naître, encore moins s’imposer. Un qui causa le début de la fin pour ce cher dictionnaire au bonnet rouge.

Il me jeta un dernier regard, courbant l’échine puis se détourna de moi. Il avança à petits pas. Le bonnet glissa, gisant sur le parquet. Je regardai un instant cette forme rouge vif. J’entendis alors la fenêtre s’ouvrir, le dictionnaire haletant sur le chambranle.

Il se retourna une dernière fois vers moi, les yeux embués par les larmes de l’intelligence s’enfuyant et bascula.

Un bruit sourd. La couverture explosée, les feuilles éventrées. Le dictionnaire était mort. Dans sa chute il avait arraché une dernière définition, celle qui avait causé sa perte.

Dans le vent, un mot s’envolait mollement au rythme du vent : boloss avait survécu, au mépris de la langue française.

Publicités

À propos de Anna Sam

maman, blogueuse, auteur et un peu plus aussi ;) vous pouvez me lire sur : www.bdencre.com projet52aucarre.wordpress.com et mon premier blog (qui n'est plus actif) : caissierenofutur.over-blog.com

2 commentaires sur “[24] Anna – Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se casse…

  1. GARREAU
    15 juin 2015

    Il n’aurait pas tort, Totor, d’écrire ça car « boloss » c’est moche de chez moche !!!

    J'aime

    • Anna Sam
      15 juin 2015

      non seulement c’est moche, mais en plus c’est moche ^^

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 15 juin 2015 par dans Anna Sam, Humour, Nouvelles, et est taguée .
%d blogueurs aiment cette page :