Projet 52²

[17] Anna – Une voix d’ange

Cette semaine, la contrainte proposée par Ivan est d’utiliser l’émission The Voice.

Voici donc ma version de ce télé-crochet ! (Ben quoi ? Si on ne peut plus changer les règles…) Fotolia_8758757_XS

La scène du Bataclan s’illumine. Ivan, un homme d’une petite trentaine d’années fait ses premiers pas. Il hésite, marche à tâtons pour atteindre la croix blanche, marque au sol pour se positionner. Face à lui deux sièges lui font face, deux dossiers de 2 mètres de haut. Rouge vif et surmontés de deux cornes pointus, ils impressionnent encore plus que les deux juges assis dedans, cachés aux yeux du nouvel arrivé.
Le candidat s’éclaircit la voix en se raclant la gorge. Il semble hésiter. Inspire. Expire.

Une main impatiente dépasse le dossier rouge carmin. Des doigts effilés aux ongles d’une longueur presque indécente. Un geste sec et une musique démarre, quelques notes crachotées par des hauts-parleurs d’un autre temps.

Ivan entame un chant. Cristallin. Sa voix haut perchée fait frémir le public qui ne respire plus, captant autant que possible les paroles envoûtantes. Le chanteur prend peu à peu de l’assurance et sa voix en puissance. Tous les yeux sont rivés sur lui, subjugués.
Les secondes passent et une lumière de plus en plus intense accompagne le chant. Juste au-dessus de la tête du candidat, un cercle étincelant se positionne, donnant une couleur dorée aux cheveux blonds du jeune homme. Ses yeux bleus pétillent. Sa bouche palpite à chaque nouveau son émis.
Le chant est divin. La voix d’ange d’Ivan envoûte.

Seuls les juges paraissent impassibles. Aucun des deux ne se tourne pour découvrir le chanteur. Le public commence à bouger, telle une marée humaine, en suivant le rythme de la musique.

Enfin, les deux juges semblent se décider d’intervenir. Le temps défile et les trois minutes autorisées par le concours de chant par candidat arrivent bientôt à terme. Il ne reste que 40 secondes pour décider de la suite du parcours du chanteur.
Assis dans les larges et imposants fauteuils, leurs regards se croisent et d’un petit mouvement de tête, ils semblent s’être mis d’accord sur la suite.
Les deux mains presque décharnées se lèvent et écrasent à l’unisson un bouton ressemblant à un buzzer.

La musique se tait instantanément, le public sort de sa torpeur, le candidat qui commençait tout juste à déployer ses ailes interrompt son chant.
Une gigantesque tapette à mouches s’écrase sur le candidat. Quelques plumes blanches virevoltent mollement.
Le public hurle. Et applaudit.

– Ah, ah ! Ces anges, ricane Satan en se penchant vers Lucifer assis sa droite, encore à se prendre pour des sirènes.

Publicités

À propos de Anna Sam

maman, blogueuse, auteur et un peu plus aussi ;) vous pouvez me lire sur : www.bdencre.com projet52aucarre.wordpress.com et mon premier blog (qui n'est plus actif) : caissierenofutur.over-blog.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 27 avril 2015 par dans Anna Sam, Drame, Humour, et est taguée .
%d blogueurs aiment cette page :