Projet 52²

[16] Anna – Le trandustal du kofrien

Marjorie a imposé les mots : amputer, progresser, amadouer, vendre et siffloter.

Le tout à la sauce science-fiction…

Challenge de la semaine!!

[16] vitesse_lumiere_neutrino

Il sera une fois, un monde, que dis-je, un univers où tout ne tournera plus autour d’un nombril humain mais d’un trandustal kofrien. Il sera un jour où nul ne pourra ignorer la toute puissance de ces êtres qui progresseront plus vite que nulle autre espèce ayant existé ou qui apparaîta quelque part au détour d’un coin ou l’autre de la galaxie.

S’ils seront supérieurs à tout autre vivant ils n’en seront pas moins des marchands et leur supériorité première s’appliquera avant tout sur l’économie qui recouvrira l’ensemble des planètes, astéroïdes ou lunes pour peu qu’une quelconque valeur existe. Leur plus gros succès à ces kofriens sera autour d’un bien étrange produit qu’ils devront trouver après d’âpres explorations.

Ils se mettront en quête non pas d’or ou de pétrole, des produits bien trop humains pour intéresser des êtres un temps soit peu évolués, mais de ces subtils et délicats trandustals, l’essence même des kofriens.
Aussi rares que précieux, aussi recherchés que vitaux pour leurs propriétaires.
Impensable? Peut-être mais pour un peuple de marchands, seule la valeur compte. Et vendre un trandustal assurerait à son vendeur une vie plus que confortable.

Pour se faire, la technique sera rodée, un kofrien sera repéré, de préférence solitaire, acariâtre mais jeune car le trandustal se devra d’être jeune.
Lorsque la proie sera en vue, il suffira de siffloter en sa direction en prenant garde au sens du vent. Une fois sifflé, ne restera plus qu’une formalité, amadouer le pauvre kofrien pris dans les filets grâce à quelques comptines bien enjouées. Le tour sera alors joué… Endormi par ces quelques paroles, il ne restera plus qu’à amputer le trandustal et le mettre sous cloche.

Une fois cette délicate opération effectuée, le reste du kofrien sera dépecé et transformé en un combustible pour navette intersidérale tout à fait honorable.

Quant au trandustal, cet aphrodisiaque pour êtres multidimensionnels assurera vigueur et puissance à leurs tentacules des quatrièmes et cinquièmes dimensions

 

Publicités

À propos de Anna Sam

maman, blogueuse, auteur et un peu plus aussi ;) vous pouvez me lire sur : www.bdencre.com projet52aucarre.wordpress.com et mon premier blog (qui n'est plus actif) : caissierenofutur.over-blog.com

Un commentaire sur “[16] Anna – Le trandustal du kofrien

  1. Karine Carville
    22 avril 2015

    Faudra que tu me donnes le nom de ton fournisseur, parce que t’as plané loin loin loin là quand même !!!! 😀

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 20 avril 2015 par dans Anna Sam, Science-fiction.
%d blogueurs aiment cette page :