Projet 52²

[06] Karine – Maiko

Contraintes : Carole nous a imposé un mode de transport original, le pousse-pousse !

DSC_0110

***

Kinsada astiquait le siège en cuir brun de son pousse-pousse, le cœur battant à lui faire mal. C’était aujourd’hui sa dernière chance. Il devait pousser l’avantage gagné au fil des semaines. Il ferma ses yeux bruns bordés par d’épais cils noirs et pria un instant.

Soudain, il entendit le bruit caractéristique des geta qui frappaient délicatement la terrasse en bois. Il se retourna, les mains jointes, le regard rivé au sol. Deux minuscules pieds apparurent dans son champ de vision. Les lanières des geta mettaient en valeur leur finesse. L’étoffe d’un kimono richement brodé les frôlait.

– Bonjour, Kinsada.

La voix fit trembler toutes les fibres de son être. Il releva les yeux pour croiser le regard espiègle de la maiko qui, fardée de blanc et de rouge, ne perdait rien de son émoi. Il déglutit et se força à quitter des yeux cette bouche carmin qui semblait se tendre vers lui.

– Mes respects, Midori-San. Où dois-je vous conduire, aujourd’hui ?

– Allons au Temple.

Midori passa son ombrelle de papier sur son autre épaule et offrit sa main à Kinsada afin qu’il l’aidât à monter dans le pousse-pousse. La paume était chaude et douce et elle remercia le fard blanc qui couvrait ses joues de masquer son trouble. Elle s’assit, très droite, alors que Kinsada soulevait les bras du véhicule. Son regard se posa sur la nuque du jeune homme, en partie couverte par des mèches rebelles qui s’agitaient au rythme de ses pas. Elle ferma un instant les yeux, tentant de lutter contre ses sentiments, en vain. Cela faisait des semaines qu’elle se compromettait, en pensées, avec le beau jeune homme, mettant en danger son avenir de geisha. Les chansons d’amour qu’elle apprenait à l’école, les danses sensuelles qu’on lui enseignait, ne semblaient être faites que pour lui. Alors qu’elle était destinée à plaire à tous, à être une œuvre d’art vivante, elle ne pensait qu’à un seul homme… Un homme qui gagnait sa vie en tirant un pousse-pousse !

– Pourrais-je prier à vos côtés, Midori-San ?

La question prit la maiko au dépourvu. Elle allait au Temple avec le secret espoir d’oublier cet amour naissant, pas de le consolider.

– Pour quoi prieras-tu, Kinsada ?

– Je prierai pour que mon cœur batte à l’unisson avec celui de la femme que j’aime.

Une pointe de jalousie aiguillonna Midori alors que Kinsada reposait les bras du pousse-pousse. Qui était cette femme ? Elle accepta la main qu’il lui tendait et se retrouva devant lui, son regard rivé au sien. Il n’avait pas lâché sa main. Elle trembla légèrement.

– Mais je ne sais pas si cette femme m’acceptera car nous ne sommes pas du même monde, souffla-t-il.

Les lèvres carmin s’entrouvrirent alors que le vent agitait les adorables kanzashi accrochés à la chevelure de Midori.

– Je n’ai pas grand-chose à lui offrir, reprit le jeune homme sans la quitter des yeux.

« Il n’y a rien
Dans mes poches
Rien que mes mains. » récita-t-il alors que l’émotion mouillait ses yeux.

– Alors je prierai pour que cette femme trouve le courage de suivre la voie de son cœur… murmura Midori avant de se détourner.

 

***

Un grand merci à mon ami Philippe WOLFF, auteur et dessinateur, qui a illustré nos nouvelles cette semaine ! N’hésitez pas à lui rendre visite et à vous attacher au sympathique Élémi !

Publicités

À propos de Karine Carville

Un jour, on m'a demandé si j'étais un auteur ou un écrivain. J'ai répondu que j'étais une écriveronne ! J'aime raconter des histoires et vous pourrez trouver mes livres sur http://karinecarville.com . J'y partage aussi des lectures et des conseils pour les jeunes auteurs.

12 commentaires sur “[06] Karine – Maiko

  1. Karine-San a encore frappé 😉

    Aimé par 1 personne

  2. La chouette bricole
    9 février 2015

    Ah l’amour… Je copie Sabine : Karine-san vous êtes très forte !

    Aimé par 1 personne

    • Karine Carville
      10 février 2015

      Moi c’est l’Écriveronne ! J’ai déjà un surnom ! Arrêtez avec ça sinon ça va apparaître sur Google !! LOL

      J'aime

  3. Karine Carville
    9 février 2015

    A reblogué ceci sur Mots et Cris par K. Carvilleet a ajouté:

    Voici votre petite pause exotique de la semaine !
    Bonne lecture, et n’hésitez pas à suivre le projet 52 au carré de près !

    J'aime

  4. Forti
    9 février 2015

    Roméo et Julliette en pousse-pousse 😉
    Merci K.

    Aimé par 1 personne

  5. Forti
    9 février 2015

    Et un joli dessin de M Wolff 🙂

    Aimé par 1 personne

  6. Carole
    10 février 2015

    Désolé pour le pousse poussé mais magnifique histoire d’amour, bravo

    Aimé par 1 personne

    • Karine Carville
      10 février 2015

      Merci Carole ! Vous pourrez recommencer des propositions comme ça quand vous voulez ! 😉

      J'aime

  7. BERCHER
    11 février 2015

    jolie histoire Valentin n’est pas loin … 😉

    Aimé par 1 personne

    • Karine Carville
      15 février 2015

      C’est ça ! Pourtant, pour lundi prochain, on fait une « spéciale amour » avec Anna ! 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 9 février 2015 par dans Émotion, Karine Carville, Nouvelles, et est taguée , , .
%d blogueurs aiment cette page :